Olivier Azam, Daniel Mermet, « Howard Zinn, Une histoire populaire américaine » (critique)

45374

Compte-rendu :

Olivier Azam, Daniel Mermet, Howard Zinn, une histoire populaire américaine. Du pain et des roses, Paris, Les Mutins de Pangée, 2015.

Disponible à l’adresse suivante :

http://lectures.revues.org/17843

Bande-annonce :

Début :

« Fils d’immigrés d’Europe de l’Est, Howard Zinn est une figure singulière parmi les historiens américains. Son plus célèbre ouvrage, A People’s History of the United States. 1492-present, a su toucher un très large public, bien au-delà des milieux académiques, en racontant au peuple américain sa propre histoire. Non pas celle, officielle, des politiques et des puissants, mais bien l’histoire oubliée des populations qui se sont battues pour leurs droits. Le livre se concentre donc sur ces Amérindiens, ces esclaves, ces Noirs, ces syndicalistes, ces ouvriers qui ont résisté aux colons, à l’armée, au gouvernement, aux patrons de l’industrie, et dont l’histoire prend à rebours des grands mythes fondateurs de la nation américaine. Après la première parution de l’ouvrage aux États-Unis, en 1980, une véritable « croisade » contre l’auteur et sa vision iconoclaste a été engagée par divers tenants de la pensée dominante, allant jusqu’à faire interdire le livre dans certains établissements scolaires.«