Compte-rendu d’ouvrage : Nikos Foufas, « MARX ET LA GRÈCE ANTIQUE. LA LUTTE DES CLASSES DANS L’ANTIQUITÉ »

marx-644x1024

Jonathan Louli, 17/02/2017, « Regards marxistes sur l’Antiquité grecque » : compte-rendu du livre de Nikos Foufas, Marx et la Grèce Antique. La lutte des classes dans l’Antiquité

Résumé : Nikos Foufas propose de faire un point sur les rapports entre la pensée de Marx et la civilisation gréco-latine antique.

Texte disponible en cliquant ici


Le site officiel de l’éditeur (L’Harmattan) ici

Publicités

Compte-rendu de lecture : Jacques Bidet, « Marx et la Loi travail. Le corps biopolitique du Capital »

images

Jacques Bidet, 2016, Marx et la Loi travail. Le corps biopolitique du Capital« , Paris, Les Editions sociales, coll. « Les parallèles », 2016, 86 p. (compte-rendu)

Résumé :

Jacques Bidet, philosophe et professeur émérite à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense, mène depuis de nombreuses années des recherches sur Marx et le marxisme et dirige notamment la revue Actuel Marx, qu’il a contribué à fonder [voir les archives ici]. Le livre qu’il publie aujourd’hui s’inspire de précédents travaux et, contrairement à ce que suggère le titre, il n’est donc pas écrit en référence à la « loi travail ». Bidet cherche plutôt à présenter une introduction critique à la lecture du Capital, l’œuvre maîtresse de Karl Marx. […] La « pulsation biopolitique autour du corps central de la production industrielle » se ressent surtout dans la mesure où l’on considère que la valeur des marchandises est proportionnelle à la « dépense » de force de travail, ce qui fait dire à Bidet que « le problème économique se trouve d’emblée posé en termes « corporels » » (p. 15-16). Pour affiner son analyse, Bidet distingue dans un premier chapitre trois niveaux conceptuels : le « travail en général », la « production marchande » et la « production capitaliste ». Dans le deuxième chapitre, c’est en mettant l’accent sur leurs implications en termes de biopolitique, de politique de gestion de la vie, que l’auteur précise le sens de ces trois niveaux d’analyses du travail. Enfin, le troisième chapitre pointe certaines limites de l’analyse de Marx, en particulier l’omission de certaines dimensions collectives du concept de corps.

Compte-rendu disponible à l’adresse suivante : Lectures

Voir le site de l’éditeur avec la quatrième de couverture et le sommaire.

Chronique d’actualité : « LE JT DE SOCRATE – Marx et les costards de Macron »

La Grande-Motte :Emmanuel Macron at the "Association des petites villes de France"

Crédit image : Marianne

Jonathan Louli, juin 2016, « Marx et les costards de Macron », sur Nonfiction, dans une chronique de la série Le JT de Socrate

« « Le JT de Socrate », chaque mois, c’est un regard philosophique porté sur l’actualité. Pour prendre du champ devant l’information d’abord, et tout autant pour raccorder le ciel des idées à la hauteur du quotidien. Pour ce premier numéro, de Macron à Marx, il met face à face deux conceptions passablement divergentes du « travail » et du « socialisme »… »

Chronique disponible à l’adresse suivante