Autour de Diogène le Cynique et de la théorie de la décroissance (note critique)

MOC-exhibition-teaser

Jonathan Louli, 2017, « Autour de Diogène le Cynique et de la théorie de la décroissance », in Contretemps, en ligne.

Disponible à l’adresse suivante : Contretemps

Début :

« Sans être omniprésent, loin de là, dans les médias et les hautes sphères du monde politique, le courant de la « décroissance » n’en demeure pas moins très vivace, comme l’expliquait récemment l’un de ses porte-parole. Le Monde Diplomatique signalait même début 2017 le « débat optimiste » porté par le dernier numéro du mensuel La Décroissance, qui se demande si, malgré les apparences, la « décroissance » ne serait pas « aux portes du pouvoir ». Dans ce contexte, je vais m’intéresser ici au livre Diogène et les cyniques ou la liberté dans la vie simple, paru dans la collection « Les précurseurs de la décroissance » des éditions Le passager clandestin.« 

Site de l’éditeur : Le Passager Clandestin

Diogène le Cynique, « Fragments inédits » (compte-rendu)

fragments-in-dits_9782746739567Compte-rendu :

Diogène le Cynique, Fragments inédits, textes présentés et traduits par Adeline Baldacchino, préface de Michel Onfray, Autrement, 2014.

Disponible à l’adresse suivante : nonfiction

Site de l’éditeur :

Autrement

Résumé :

« Une traduction inédite en français de fragments attribués à Diogène le Cynique, ainsi qu’une initiation, toute en légèreté, à l’histoire des transmissions de la philosophie présocratique dans le Moyen-Orient médiéval.«