Recherches-actions

Sans titre

De formation sociologue et anthropologue, orienté principalement sur les enjeux urbains et le travail social, j’ai travaillé dans l’animation auprès d’adultes en situation de handicap mental, j’ai exercé plusieurs années comme éducateur en prévention spécialisée dans une association en banlieue francilienne, ainsi que dans l’insertion par le logement et comme formateur vacataire de travailleuses et travailleurs sociaux. Depuis peu, je développe ma propre activité indépendante de chercheur-praticien en travail social et sciences sociales.

Informations générales sur ma page de présentation et contact

Les interventions :

Les interventions que je propose se construisent généralement selon la logique de la recherche-action, c’est-à-dire en écho aux besoins d’équipes de terrain et des dynamiques de travail locales, avec pour objectif de co-construire un savoir qui puisse nourrir les pratiques. Ces interventions s’appuient sur les méthodologies qualitatives de la sociologie et de l’anthropologie (entretiens, observations), ainsi que sur mes expériences de travailleur social.

Thématiques :

Mon approche scientifique qualitative couplée à mon expérience pratique de travailleur social inscrit mes interventions dans une démarche praxéologique, c’est-à-dire qu’elles visent à dégager un savoir à partir des pratiques de terrain, et qui les nourrissent en retour.  Les interventions peuvent se faire sur des thèmes spécifiques ou généraux, sous l’angle de la sociologie et de l’anthropologie. Les thématiques et temporalités sont à construire collectivement.

Exemples d’interventions (liste non exhaustive !) :

  • études et diagnostics de territoires, ou de structures
  • études auprès de personnes accompagnées ou de partenaires,
  • accompagnements à l’analyse des pratiques professionnelles et de l’organisation du travail dans une perspective socio-anthropologique,
  • accompagnements à l’évaluation interne du point de vue des salarié.es,
  • etc.

 

Exemples d’interventions réalisées :

2012 – 2013 :

  • Etude du regard porté par les travailleuses et travailleurs sociaux d’une agglomération sur les quartiers populaires, publié par la revue Urbanités en 2015 et accessible en cliquant ici.

2013 :

  • Rapport d’évaluation qualitative sur les « plus-value » du Plan Local d’Insertion par l’Economique, à la Maison de l’Emploi de Roubaix

2013 – 2014 :

  • Recherche-action sur le sens du métier d’éducateur ou éducatrice en prévention spécialisée à partir d’analyses de discours et observations participantes, publié sous forme d’ouvrage chez L’Harmattan en novembre 2019 : informations accessibles en cliquant ici

Exemple d’interventions en cadre militant réalisées :

  • A la suite d’une recherche-action sollicitée par des représentants du personnel, prise de position à travers la presse contre un logiciel de fichage en prévention spécialisée, en 2017, consultable en cliquant ici.
  • A partir de témoignages et expériences communes, rédaction d’un article pour la revue de l’ANAS (Association Nationale des Assistants de Service Social) sur la Commission Action Travail Social – Nuit Debout Paris, en 2016, consultable en cliquant ici.

 

Tarifs, secteurs, publics :

Je ne suis pas auto-entrepreneur, mais salarié de la coopérative d’activité Smart/Grands Ensembles, au sein de laquelle je développe mon activité indépendante. Je suis également allié du collectif d’éducation populaire L’Etincelle. A travers ces structures collectives, je peux intervenir seul ou en coopération.

Mes principaux secteurs d’activité sont la Bretagne (Ille-et-Vilaine), les Hauts-de-France (notamment le secteur Lille – Douai – Arras), l’Île-de-France (notamment Paris et la Seine-Saint-Denis), mais, dans l’absolu, je peux me déplacer là où il y a possibilité d’hébergement et transports en commun…!

Ces différentes prestations s’adressent en priorité à des acteurs et actrices de l’économie sociale et solidaire (associations, coopératives, syndicats, groupes militants…), du travail social, du médico-social, de l’animation et de l’éducation populaire (centres de formation, collectivités locales, institutions…) ainsi, sous certaines conditions, qu’aux particuliers ou groupes militants.

Les tarifs sont calculés en fonction :

  • d’un minimum en dessous duquel je ne peux pas vivre dignement de mon travail
  • des contraintes matérielles de votre structure
  • de la nature et de la masse salariale de votre structure
  • de la quantité et complexité du travail demandé
  • selon un taux horaire ou des « forfaits » hebdomadaires, mensuels…

 

Retour à la page de présentation et contact